L'Astral démystifié

Publié le par Astrella

L'Astral Démystifié

 

 

‘‘ Tous les peuples s’accordent pour dire qu’il existe différentes hiérarchies célestes. Seules les appellations diffèrent ’’


 

Depuis toujours, l’homme utilise ses capacités extrasensorielles pour contacter d’autres mondes, d’autres plans d’existence. Habituée des voyages astrals, Suzanne Gagnon nous parle des mondes de l’astral et des différentes entitées qui y vivent.


L’astral comprend trois paliers distincts : le bas astral, le moyen astral et le haut astral. Ces trois paliers forment le gabarit énergétique (l’éventail) d’où viennent les âmes à la naissance et où elles retournent après la mort. L’entrée dans la matière (la naissance) et la sortie finale (la mort) représentent les deux extrêmes du parcours. Le trajet se fait en toute simplicité d’une destination à l’autre.

Tout est question d’énergie.

Prenons l’exemple d’un homme qui, de son vivant, croit au repos éternel.

Après sa mort, il se retrouvera dans un espace-temps où tout est arrêté ;

il vivra alors ce repos éternel jusqu’à ce que sa conscience s’éveille tranquillement pour aller vers la lumière.

 

 Le temps n’existant pas, ce «repos» peut durer de quelques mois à plusieurs années, voire des siècles!
Le travail de guides spirituels ou les prières de personnes vivantes peuvent faire en sorte que ce temps soit raccourci. Dans la pratique religieuse catholique, les très populaires messes aux défunts servent précisément à libérer celui qui est mort. Plusieurs autres religions ont des pratiques similaires. En somme, plus une personne vit consciemment dans son quotidien, plus elle sera consciente durant le passage. Cet état de conscience affectera sa destination et l’amènera vers le haut astral.

 

 Voyons ce qu’il en est des trois paliers du gabarit énergétique.

Le bas astral est lourd, d’aspect gris foncé, et son énergie pourrait être «coupée au couteau».

C’est un endroit où habitent un nombre infini d’âmes perdues, lourdes de vibrations. Ces âmes vivent dans un «emprisonnement temporaire» et y restent jusqu’au jour où elles s’éveillent et demandent de l’aide. Elles peuvent retrouver leur conscience  (et leur chemin) de deux façons :  

soit elles se souviennent qu’elles viennent initialement de la source (puisque nous venons tous de la source) et aspirent à un retour «à la maison», soit elles ont entendu l’aide qu’on a demandée pour elles.
Dès que la conscience est touchée, la perception se modifie et le reste s’ensuit. Le simple fait de prendre conscience de quelque chose apporte une vibration différente dans le champ magnétique de l’être, ce qui donne à l’âme une tout autre interprétation de la vie. Il en est de même pour toute âme, qu’elle soit sur terre ou dans d’autres dimensions.

Une prise de conscience initiale constitue Toujours le premier pas à franchir.
Les «habitants» du monde astral peuvent être divisés en plusieurs catégories pour expliquer en profondeur les différents types d’entités que l’on rencontre lors d’un nettoyage énergétique. Les êtres qui habitent le bas astral sont divisés-en

Six catégories que j’appelle ainsi : les apeurés, les arrogants, les inconscients, les insatisfaits, les suicidés et les «vampires». Les entités apeurées viennent de toutes les couches de la société ; elles ont leur personnalité propre et leurs goûts personnels. Les apeurés ont deux caractéristiques en commun : le manque de confiance en soi et la crainte de l’inconnu. Ces êtres ont peur de ce qu’ils ne comprennent pas.  

 

 Ils sont conscients d’être morts, mais ils restent là, figés, craignant de demander de l’aide et de bouger.
Les arrogants sont souvent décrits comme des Poltergeist (ou fantômes déchaînés. ) Ils terrorisent les gens en faisant du bruit, en donnant des coups et en provoquant des bris matériels. La peur des gens les alimente et leur donne un sentiment de puissance.
Les inconscients sont des êtres qui ne savent même pas qu’ils sont décédés. Ils vaquent à leurs occupations journalières avec la conscience d’un enfant d’environ deux ans.  

 

Une entité du groupe des inconscients n’a aucune notion du temps et de l’espace où elle se trouve.
Les insatisfaits sont mécontents d’avoir quitté le plan terrestre sans avoir terminé ce qu’ils étaient venus y faire. Ces êtres, certains de ne pas avoir terminé leurs travaux, restent par choix dans les vibrations lourdes du bas astral. Ils ont parfois d’anciennes et de mauvaises habitudes de vie, comme celles de boire de l’alcool ou de prendre des drogues. Ils s’accrochent souvent à des gens qui ont une faible volonté afin de les manipuler comme bon leur semble. Les suicidés étaient des êtres malheureux lors de leur vivant ; ils peuvent ne pas avoir trouvé de solution à leurs problèmes même après leur décès. Leur cœur souffrait terriblement, ce qui les empêchait d’avancer et de trouver une lueur d’espoir lors de leur vivant. Le chakra de la gorge étant fermé, ils n’ont pu demander d’aide ou, s’ils l’ont fait, ils n’ont pas été compris. Cette situation persiste après la mort. Le plus grand découragement survient lorsque les suicidés constatent, après leur décès, qu’ils ne se sont pas libérés de leurs tourments et de leurs peines.
Les vampires, sixième catégorie d’entités, sont des rapaces énergétiques. 

 

Ceux qui habitent le moyen astral sont regroupés en une seule catégorie, les éveillés ;

 ce sont desentités très conscientes de l’espace-temps où elles se trouvent.
 Le moyen astral est l’endroit où habitent les entités qui ont un travail normal de purification à faire avant de faire une Ascension dans les autres dimensions. La conscience de l’être est bonne, l’entité sait où elle est, elle connaît sa situation (elle sait qu’elle est morte) et elle souhaite faire le bilan de sa vie, revoir ce qu’elle a transcendé ou pas, réfléchir aux gens qu’elle a mis de côté, par mégarde ou par choix. Il est très important de faire ce bilan, car c’est à partir de celui-ci que l’entité pourra faire les choix qui la mèneront vers sa future incarnation. Ces choix définiront précisément l’entrée de l’âme dans la matière au moment où l’être sera prêt à réintégrer une vie terrestre. La configuration planétaire décrit fidèlement nos qualités ainsi que les points que nous devons améliorer afin d’atteindre l’illumination. Donc, l’entrée dans la matière, lors de la naissance, est calculée parfaitement par l’âme qui désire revivre à nouveau une incarnation terrestre. En général, l’être attend son monde, c’est-à-dire les gens avec qui il voyage depuis plusieurs incarnations ou depuis l’incarnation initiale. Tout a été pensé et calculé dans le grand plan. Autrement, comment ferait-on pour vivre les situations où le pardon est nécessaire ? On doit revoir certaines personnes dans une incarnation future afin que des réconciliations se fassent ou que des choses se règlent. C’est ce qu’on appelle «boucler le cycle». Autrement, il n’y aurait pas de pardon total. Le même phénomène existe en ce qui concerne les apprentissages de la vie ; ces derniers se poursuivent d’une incarnation à l’autre.
Les gens qui vivent auprès de nous (nos familles, nos amis) sont clairement des gens que l’on retrouve d’une incarnation à l’autre, d’une vie à l’autre. Nos rôles et les leurs sont simplement différents. Nous savons intérieurement que notre vécu avec eux est ancien. L’affinité est grande, et le ressenti très profond. Un étranger peut nous faire réagir au-delà de la compréhension de la vie présente. Une accumulation de données antérieures est alors à l’œuvre, sinon comment expliquer ces impulsions qui montent en nous concernant une personne que l’on n’a jamais rencontrée auparavant.  

 

Certains évènements Ou certaines situations n’expliquent pas les réactions parfois extrême du corps,sinon par le fait que nous avons des connaissances anciennes et vécu antérieur. Selon moi il faut donc s’attarder aces vies antérieures et comprendre à quel point le passé agit sur le présent, et ce tant aussi long  qu’il n’a pas été transcendé.  

Nous ne devons pas nécessairement croire aux vies antérieures pour travailler sur certains fait puisque tous les éléments du problème et de la solution se trouvent dans notre vie actuelle.

J’ai remarqué que les éléments déclencheurs rappellent à l’âme ce quelle  a dans son sac,

Dans la mémoire,ce qui doit être revu travailler et règle .Les gens sont mis dans telle ou telle situation, ce qui n’explique pas logiquement mais leur donne la capacité de faire revivre le passe.

Par exemple une personne qui aura confiance  ou une méfiance extrême envers un proche sans aucune raison logique justifie ses sentiments.

En fait la mémoire cellulaire a accumulé des milliers d’informations concernant les gens ; Elle a tout enregistré dans les moindres détails.

Il faut parfois beaucoup de temps pour que deux individus comprennent et réglé ce qui vient d’une autre vie.

Si vous avez trahi une personne dans une vie antérieure, vous devrez dans cette vie redoubler d’effort pour regagner sa confiance et ce, avant même de pouvoir lui demander pardon.

Le haut astral se compare à un superbe coucher de soleil.

L’émotion qui vous habite lors de la traversé peut vous faire pleurer de joie.vous êtes pénétré par une émotion de paix, de plénitude  et de gratitude envers la vie. Vous baignez dans une atmosphère de joie.

Tout est léger.

Les êtres du haut astral vous respectent au plus haut point. Ce sont des être lumineux et très évolués qui dégagent sagesse et compréhension. Ils apparaissent, déambulent,et se présente d’une façon discrète .

Ce lieu est sacré pour moi.

Ces amis cosmiques ont un grand rôle à jouer et je me sens honorée de leur présence chaque fois que j’entre en contact avec eux.

Le haut astral, se comporte de différents paliers, tous comme le moyen et le bas astral.

Pour en donner une explication sommaire, disons que le haut astral comporte des plans ou les guides spirituels, les êtres de lumière, les Anges et les Archanges habitent, bien qu’ils soient aucunement bloqués là et qu’ils aient accès a tous les lieux. C’est leur sphère préférée et les vivants peuvent prendre contact en ce lieu.

Lorsque nous trouvons un  Archange sur notre route,c’est qu’il est temps de vivre différentes étapes de purification afin d’alléger notre bagage Emotionnel et énergétique et d’accéder à son niveau spirituel.

Lorsque les êtres du haut astral viennent sur Terre ils diminuent consciemment leur taux vibratoire, mais ce n’est que passager.

Chaque religion, chaque peuple s’accorde pour dire qu’il existe différente hiérarchie céleste.

Seules les appellations diffèrent.

Le même scénario existe  dans toutes les religions.

Paradoxalement, les gens mènent parfois des guerres au nom de leur religion, sans même s’interroger et remarquer qu’ils disent tous la même chose, mais dans un langage différent.



Les dessins de ce blog sont l'oeuvre du Haut Astral.

Merci à toutes les âmes aimantes de ce Plan.

 


Publié dans L'Astral

Commenter cet article